Rapport climat, pourquoi et comment faire ?

Jeudi 25/11/2021

Ce mardi 22 novembre 2021, le webinaire consacré au Rapport climat a réuni plus d’une centaine de participants.
L’occasion de faire le point complet sur « Pourquoi et comment se lancer ».

Pour préparer au mieux ce webinaire, un groupe de réflexion a été mis en place autour de Nicolas Naudin de lInstitut français des administrateurs (IFA), Yann Giordmaina du gestionnaire Tocqueville Finance, Martine Léonard de la SFAF, Laurent Babikian de l’ONG CDP Europe et Camille Ferron de l’agence d’analyse et de conseils extra-financiers EthiFinance. Les échanges ont permis de faire remonter différentes exigences.

Lire aussi : Risque climat : dans le DEU ou mieux, dans un rapport autonome.

Le Rapport climat doit ainsi être :

  • Sincère, avec une communication des externalités positives ET négatives ;
  • Fiable, avec des scénarios validés par une approche scientifique ;
  • Comparable, à l’échelle sectorielle / dans les métriques utilisées.

Le Rapport climat doit aussi :

  • Montrer l’évolution de son modèle économique pour suivre sa feuille de route climat ;
  • Expliquer ses limites (non atteintes des objectifs) ;
  • Servir d’outil de pilotage à l’évolution de la gouvernance.

Les convictions de Labrador

Bien qu’il ne soit pas obligatoire aujourd’hui (sauf pour les établissements financiers) et qu’un certain nombre d’informations soit déjà présent dans l’URD, la publication d’un rapport climat permet de se préparer aux futures règlementations, notamment la CSRD à partir de 2024. Document détaillé autonome ou synthèse intégrée au DEU / rapport intégré, le rapport climat doit toucher quatre publics différents complémentaires. Les deux premiers sont prioritaires : les investisseurs / analystes et les ONG. Puis viennent le grand public (les parties prenantes de l’entreprise : clients, fournisseurs, partenaires, presse…) et enfin l’interne pour renforcer la culture d’entreprise autour de la raison d’être.

Le webinaire fut aussi l’occasion de rappeler les convictions de Labrador. Des convictions « simples » et fortes :  la transparence (rapport de preuves), la démonstration (traduire les engagements en actes concrets), la performance (créer une véritable culture carbone au sein de l’entreprise) et enfin l’anticipation (agilité face aux différentes évolutions de la réglementation).

Beñat Caujolle

Lire aussi : La vision binaire de la Taxonomie écarte des activités encore vitales.

Chiffres clés

118 sociétés suivent le référentiels TCFD (Task Force on Climate-Related Financial Disclosures)

40 sociétés publient un Rapport climat (TCFD ou article 173)

5 rapports TCFD publiés en 2 versions de langue.

Envie d’en savoir plus ?

Retrouvez le replay et les slides du webinaire !

J’accède aux contenus

Pour toute question ou demande de renseignements, contactez-nous : labradorleblog@labrador-company.com

Quelle note donneriez-vous à ce billet ?

Seules 5 étoiles valorisent le travail de nos équipes

Note de ce billet : 5 / 5. Nombre de notes : 2

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce billet.

Cet article vous a intéressé ?

Abonnez-vous à notre page Linkedin pour ne plus rien manquer !

Cela ne correspond pas à nos standards de qualité.

Que pourrions-nous améliorer ?

Afin d'analyser l'origine du problème, pouvez-vous nous en dire plus ?

2021-11-26T14:54:37+01:00novembre 24th, 2021|