Ce que la loi Sapin 2 va changer pour la rémunération des patrons

L’OBS, 10/04/2017

Les dirigeants des sociétés françaises cotées pourront, dorénavant, voir leurs rémunérations invalidées à posteriori par les actionnaires. Seront soumis au vote « les éléments composant la rémunération totale et les avantages de toute nature » : jetons de présence, salaires fixes et variables, achats d’actions et attributions gratuites, rémunérations exceptionnelles ou encore les indemnités et avantages dus à la prise de fonction 

2017-04-20T10:18:49+02:00