L’ex-PDG d’Engie renonce à son salaire de 350.000 euros par an

Le Figaro, 07/05/2016

Gérard Mestrallet a annoncé qu’il ne touchera pas son salaire annuel au titre de ses fonctions de président du groupe. Il ne devrait bénéficier d’aucune autre rémunération en tant que président non exécutif. Une annonce qui intervient peu après la menace du gouvernement de légiférer sur le salaire des grands dirigeants.

Source : Le Figaro

2016-05-08T15:36:00+02:00