Le risque climatique fera bientôt son entrée aux AG des groupes français

Les Echos, 03/04/2016

Total a échappé de justesse au dépôt d’une résolution externe par PhiTrust sur le risque climatique.

Le risque climatique est devenu une vraie préoccupation pour les actionnaires. A l’origine porté par des investisseurs éthiques de petite taille, le mouvement a changé de nature quand les grands acteurs financiers traditionnels sont entrés en scène – après le sommet des Nations Unies à New York en 2014 – pour réduire leur exposition au risque carbone. Ce mois-ci, le régulateur américain, la SEC, saisi par ExxonMobil et par Chevron, n’a pu empêcher le fonds de pension de l’Etat de New York de demander aux entreprises des comptes sur les mesures prévues pour un monde futur sans carbone. Contraints et forcés, les deux pétroliers soumettront donc au vote des résolutions sur ce point. Ils ne sont pas les seuls : Apple, aussi, a dû enregistrer une résolution externe sur ce point. D’autres devraient suivre.

2016-04-04T16:12:56+02:00