L’actualité métier par Labrador : Semaine du 13/12/2021

l'actualité métier Labrador

Retrouvez désormais les articles à ne pas louper.

On a repéré pour vous plusieurs articles susceptibles de vous intéresser.

L’AMF a eu un agenda chargé ces 2 dernières semaines :

Le 2 décembre elle publie son rapport sur la gouvernance 2021 : retour sur le fonctionnement des Assemblées générales, analyse de l’information publiée par les sociétés cotées, et enfin une dernière partie consacrée aux conseillers en vote.

Le 6 décembre, l’institution publie également 2 guides pratiques à destination des déposants :

Les résolutions climat 2022 seront scrutées par les agences de conseil en vote.

En prévision des assemblées générales 2022, les agences de conseil en vote dévoilent les ajustements de leur politique de vote. Les américaines ISS et Glass Lewis viennent de les publier, tandis que Proxinvest et l’Association française de la gestion (AFG) le feront en janvier.

D’ores et déjà, «nous recevons beaucoup de demandes de dialogue de la part des sociétés, qui veulent s’améliorer, en particulier après une saison 2021 avec une baisse des taux d’approbation», confie Cédric Lavérie, responsable de la recherche sur la gouvernance française chez ISS.

Taxonomie, SFDR… le plan d’action européen pris dans la tourmente.

Entrée en vigueur de la Sustainable finance disclosure regulation (SFDR), validation des actes délégués de la taxonomie, les derniers jours de l’année 2021 semblent réserver des surprises. La Commission européenne a ainsi annoncé le report de six mois, au 1er janvier 2023, de l’entrée en application des normes techniques de réglementation (RST) du règlement sur la SFDR. En cause, la complexité de la réglementation qui va nécessiter du temps supplémentaire aux équipes européennes. Ce décalage tombe cependant mal, alors que les dispositifs du plan d’action européen sur la finance durable font l’objet de nombreuses pressions.

Reporting ESG : « nous sommes entrés dans la phase de normalisation », déclare Julien Rivals, de Deloitte

Le reporting ESG prend du galon ! L’année 2021 marque les débuts de la normalisation de la donnée ESG, selon Julien Rivals, associé responsable des services en « Sustainability » chez Deloitte. Signe du changement, les directions financières des entreprises prennent désormais le sujet à bras le corps.

Le défi principal sera celui des talents et de la formation pour disposer de personnes compétentes sur ces sujets dans les entreprises ; ce qui d’ailleurs est aussi vrai pour les investisseurs, les consultants ou les auditeurs. Mais l’enjeu sera aussi de repenser les collaborations internes et d’adapter les outils de reporting.

Je lis les articles précédents
2021-12-16T12:08:46+01:00décembre 16th, 2021|