Il faut éditorialiser le Rapport intégré

Jeudi 26/11/2020

Labrador vient de tenir son deuxième Observatoire thématique. Au menu : l’introduction stratégique des Documents d’enregistrement universel et le Rapport intégré. L’occasion d’organiser un Webinaire dédié qui s’est tenu le 19 novembre dernier et que vous pouvez retrouver via ce lien .

Entretien avec Sandrine L’Herminier, Experte RSE et Ethique

  • Les équipes de Labrador ont réalisé une étude sur les Rapports intégrés auprès du SBF 120. Une étude arrêtée au 30 septembre. Qu’en ressort-il ? 

Parmi les principaux enseignements, je retiendrais tout d’abord un constat simple : ils sont de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, plus d’un tiers du SBF 120 (39 %) publie un rapport intégré. Sur les 9 nouveaux entrants cette année, 8 font partie du CAC Mid60. Désormais, sur le nombre total de rapports intégrés, nous sommes à peu près à moitié/moitié entre CAC 40 et hors CAC. 

Les formats disponibles se multiplient. Les Rapports intégrés peuvent ainsi être des documents autonomes ou inclus au DEU/URD (46 %). Les formats numériques, style mini-site qui donne la possibilité de télécharger le document en PDF, ont la cote. Cette année, les nouveaux documents ont été à 55 % des documents autonomes. 

Lire aussi : Votre rapport semestriel à la hauteur de l’événement 

  • Avez-vous constaté des évolutions particulières ? 

Le nombre de pages tend à se réduire (2 pages de moins en moyenne), même si les documents autonomes demeurent, et de loin, plus volumineux que ceux présents dans les URD (61 pages contre 36). Si le nombre de graphiques baisse depuis 3 ans, cela ne veut pas dire que ces supports soient moins communicants. Ils ont juste été remplacés par un nombre plus important de chiffres clés, de tableaux et de photos. 

  • Quelle doit être la place de la Covid dans le prochain Rapport intégré ?

La crise sanitaire, économique et sociale doit irriguer tout le rapport intégré. Dans sa dimension risques bien entendu mais aussi dans sa dimension opportunités : business, agilité (accélération du numérique) et bien entendu sur la contribution sociétale de l’entreprise.  

  • Quels sont les principaux points que vous avez envie de mettre en avant pour un Rapport intégré 2020 réussi ? 

Prenons un chiffre rond, mes 10 recommandations sont :

    1. Mener une réflexion sur le choix des chiffres clés financiers et extra financiers pertinents.
    2. Faire de sa raison d’être un levier de résilience face à la crise.
    3. Éditorialiser le rapport intégré, avec le choix d’un fil rouge en lien avec l’actualité de l’entreprise.
    4. Passer d’un discours de croissance à un discours de résilience (adaptation du Modèle d’affaires).
    5. Valoriser votre engagement RSE : un « driver » face à la crise.
    6. Mettre en avant la dimension humaine, l’engagement des collaborateurs. 
    7. Faire intervenir des « grands témoins » pour élargir la réflexion et proposer
      une analyse crédible des challenges à mener.
    8. Publier au bon moment : avec URD (pour les investisseurs) ou, au plus tard, à l’AG (pour les actionnaires individuels).
    9. Penser digital (eco web, xhtml) et print (eco print).
    10. Penser lecteur : synthétique, pédagogique et accessible.

Propos recueillis par Beñat Caujolle

Pour toute question ou demande de renseignements, contactez-nous : labradorleblog@labrador-company.com

Quelle note donneriez-vous à ce billet ?

Seules 5 étoiles valorisent le travail de nos équipes

Note de ce billet : 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce billet.

Puisque vous avez trouvé ce billet utile ...

Suivez nos actualités sur notre page Linkedin !

Cela ne correspond pas à nos standards de qualité.

Que pourrions-nous améliorer ?

Afin d'analyser l'origine du problème, pouvez-vous nous en dire plus ?

2021-03-23T16:58:42+01:00novembre 26th, 2020|