Grands Prix de la Transparence, rendez-vous le 6 octobre !

Jeudi 10/09/2020

Les Grands Prix de la Transparence se tiendront le 6 octobre en fin d’après-midi. En cette année exceptionnelle, le dispositif mis en place pour cette 11ème édition est inédit :  une soirée 100 % numérique, décalée, créative et instructive. Un bouleversement sur la forme, mais pas sur le fond. Ces Grands Prix resteront fidèles à leur esprit de départ : valoriser les bonnes pratiques de transparence pour créer de la valeur pour l’entreprise. Ce format numérique nous fera perdre un peu de convivialité mais il nous permettra d’élargir et d’enrichir l’écho de cet évènement incontournable. 

Qui dit nouvelle édition, dit nouveautés. Pas moins de 30 critères supplémentaires ajoutés cette année pour une analyse encore plus précise des Documents d’enregistrement universel, brochure de convocation, charte éthique et site internet. « Ces nouveaux critères s’intéressent de très près au degré de précision de l’information », explique Julia de Queiros, responsable Conseil, Etudes et Transparence chez Labrador, « des critères liés aux dernières obligations réglementaires ou à des pratiques utiles au lecteur ou utilisateur de l’information et qui favorisent la transparence ». Par exemple, sur le thème de la gouvernance, « nous avons regardé si le caractère présentiel ou non était précisé dans la tenue des conseils d’administration ou, année de la Covid oblige, si le délai pour poser des questions écrites avant l’AG avait été réduit pour favoriser le dialogue actionnarial », précise Julia de Queiros. 

Lire aussi : Grands Prix de la Transparence : un label et une révolution technologique 

Focus sur la tenue des AG et Langage clair

Dans ce cru 2020, ce dernier a d’ailleurs fait l’objet d’un focus spécial. En plus de la Brochure, la tenue des Assemblées générales et la communication qui les accompagnait ont été regardées de près.  Pour le Comité scientifique, il était important que la crise sanitaire n’interrompe pas le dialogue actionnarial avec la tenue des assemblées à huis clos. Huit critères spécifiques ont ainsi été rajoutés autour de la tenue des assemblées.  

Autre nouveauté, un Grand Prix du Langage clair qui porte sur l’intégralité des Documents d’enregistrement universel du SBF120. Grâce à l’outil Plainly, outil d’analyse de textes développé par Labrador Maverick*, et à l’utilisation d’un convertisseur de PDF en document word, 40 434 pages ont été analysées selon les 15 critères définissant la clarté d’un texte. 

Lire aussi : Évaluez gratuitement la clarté de vos textes

Côté résultats, on notera déjà que la note globale de la transparence est restée stable à 39 %. Ce qui est déjà une performance avec l’arrivée de 30 nouveaux critères à satisfaire. Autre enseignement, les écarts sont plus nets cette année. Les meilleurs élèves ne se tiennent plus dans un mouchoir de poche. En outre, les « petites » capitalisations du MID 60 se hissent au niveau des plus grandes et investissent le top du classement. 

Les petits dans la cour des grands

Enfin, hors SBF 120, les 30 sociétés qui ont fait acte de candidature cette année (10 de plus que l’an dernier), ont obtenu une note moyenne un peu meilleure que celle concernant le SBF 120. « Ces sociétés, dont certaines ne sont même pas cotées, s’approprient les meilleures pratiques et s’inscrivent ainsi dans cette même démarche de transparence de la communication d’entreprise », se félicite Julia de Queiros. 

Beñat Caujolle

Inscriptions aux Grands Prix de la Transparence

Pour toute question ou demande de renseignements, contactez-nous : labradorleblog@labrador-company.com

2020-09-14T17:21:20+02:00septembre 10th, 2020|