Les AG du SBF 120 perdent leurs spécificités françaises

L’AGEFI, 14/06/2016

Les assemblées générales 2016 du SBF 120 ouvrent une nouvelle ère. «Les caractéristiques anglo-saxonnes du capitalisme français se sont renforcées et se sont traduites concrètement par une gouvernance dissociée, constate Bénédicte Hautefort, éditrice de L’Hebdo des AG. Le PDG est désormais minoritaire tant dans le CAC 40 que dans le Next 80».

Lire la suite…

2016-06-14T10:22:51+02:00